Bannière

Infâme Torture



By Yian Garuga alias KutkuKiller alias le Sadique de Service.


Torture
Voici une des tortures crée par YG, faîtes par Kenneth, son personnage de fic, parfois juste pensée. J'en publierai régulièrement afin de vous montrer à quel point il est sadique(bien sur cette page est publiée avec son accord). Voici le premier "article", où il martyrise un Gravios qui a tué la jeune fille aux formes généreuses dont il était amoureux:

Lorsque le gravios avait fini son attaque dévastatrice, je pris ma lame à deux mains, et, d’un coup sec, la planta entre deux de ses côtes gauches. Il s’immobilisa, et, lentement, tomba à genoux – je fis une roulade sur le côté, sortant mon arme de son torse au passage – puis courra vers sa tête, sortant mon couteau de dépeçage et laissant tomber mon agito dragon derrière moi.
Il souffrait et respirait péniblement, mais je le ferait souffrir comme il a fait souffrir Karen, ou alors autant que je le pourrais. Les trois autres avaient arrêté de frapper le gravios, comprenant qu’il était pour moi.
Faisant une profonde entaille au niveau de son cou entre deux plaques protectrices, je plongeai ma main dans sa gorge et en arracha une glande chaude et fumante, puis une autre. Prenant à nouveau mon couteau de dépeçage, j’élargis du mieux que je le pouvais sa blessure à l’œil, et écrasai tout le contenu des poches brûlantes dans sa nouvelle plaie. Il hurla de douleur, en secoua légèrement la tête ; il était faible, sur le point de mourir, il fallait le faire souffrir avant qu’il ne soit trop tard !

Je regardait ce qu’il restait de Karen, pour me redonner des forces, et vis une armure en très mauvais état, une épée et un bouclier calcinés, et un cadavre, à peine la peau sur le os ; et je constatai qu’il y avait une hélas agréable odeur de viande cuite.
Espérant qu’elle venait du crâne fumant du monstre, je me tournait vers lui, puis plaça les doigts lentement et tendrement autour de son dernier globe oculaire, le tira délicatement de son orbite, et déchira le nerf optique avec les dents d’un coup sec et violent.
Le gravios ne gémissait plus, mais respirait encore, bien que faiblement. Plongeant mon bras dans son orbite, je tentai de le faire ressortir de l’autre côté, mais m’aperçus que son crâne n’avait pas le forme interne que j’avais espéré… Et il fut mort avant que je ne m’en rende compte.

Comme promis voici un nouvel acte de torture ><:

Ok, alors le prochain boulet de ce genre, on le cruxifie à l´envers (oui, j´aime bien ça, c´est cruel et il peut plus bouger), puis on (je dit "on", ça peut être n´importe qui) lui arrache lentement les oreilles, si il reste des morceaux d´accroché on recommence.
Puis on lui arrache les ongles, pour ensuite lui couper les doigts, phalange par phalange, sans jamais trancher deux fois sur un même doigt (vaut mieux le cruxifier en empalant ses poignets, ca tient mieux de toute manière) afin que la douleur soit d´autant plus délicieuse à observer.

Après on fait pareil avec les orteils, et on lui tranche le nez (oui, je sais, ça n´a aucun ordre logique, je ne fais qu´improviser). Ses yeux, on peut très bien en détacher un (toutes les sections de cette torture peuvent être effectuées avec l´outil de votre choix, y compris vos propres dents), le montrer à son propriétaire (qui, normalement, a encore un oeil valide), puis le lui faire bouffer (mais faites attention à ce qu´il n´essaye pas de se suicider en s´etouffant avec, ce serait facheux...)

Là, on commence à fatiguer, alors il vaut mieux prendre une pause, mais pour petre sûr qu´il soit encore ne vie lorsqu´on revient, on lui tranche la langue, pour pas qu´il ne tente de l´avaler.
Laissez le dans une pièce sombre (en le remettant dans le bon sens, pour pas que le sang ne lui monte à la tête) pendant quelques heures, pour l´effrayer, pour qu´il ne sache pas quand vous reviendrez...
Après un bon petit café, on reveint mettre la croix à l´envers, on ne lui tranche pas le dernier oeil, car il doit voir ce qui lui arrive, et, à l´aide d´une fine lame de rasoir, on lui entaille tout le corps, on lui lache des petits rongeurs dessus (genre des rats) et on le laisse se faire bouffer vivant.
Si les rats ne fonctionnent pas, ou si vous avez la phobie des rongeurs, vous pouvez les remplacer par des serpents ou des insectes... (je vous laisse faire ce que vous désirez de ses parties génitales)

C'était une improvisation, vous imaginez le prémédité?

Copyright "LeFresnais" 2007-2011, tous droits réservés
Pour me contacter: leguideduhunter@live.fr